Growth Hacking : Comment l’utiliser pour développer son audience ?

Inventé en 2010 par Sean Ellis, Growth hacking est une technique de marketing toujours efficace. Cette technique est souvent négligée et pourtant, il apporte de la valeur ajoutée à sa marque. Comment l’utiliser pour acquérir et développer son audience ? Les réponses dans la suite. 

Growth Hacking : définition

Le Growth hacking est une technique permettant de : 

  • Accélérer la croissance d’une entreprise.
  • Déployer tous les moyens pour générer un maximum de leads.
  • Renforcer la conversion vers ses produits ou ses services.

Le growth hacking est donc un ensemble de stratégies qui visent l’amélioration du taux de conversion d’un site web. Le responsable de la conversion du site est appelé growth hacker. Ce dernier adopte par exemple la technique de marketing de contenu pour générer une augmentation rapide de ses followeurs, de ses lecteurs ou de ses abonnés sur les réseaux sociaux. 

L’objectif est alors d’accélérer la croissance d’une entreprise en élaborant des techniques efficaces. L’expert veille à respecter toutes les exigences de son client, notamment dans la mise en place d’une stratégie de growth hacking. Cette technique est indispensable pour : 

  • Développer très rapidement son image.
  • Acquérir de nouveaux clients.
  • Soigner la réputation de l’entreprise sur les réseaux sociaux.

Il existe bien des techniques qui peuvent être utilisées pour développer son audience. En général, le growth hackers doit maitriser : 

  • L’inbound marketing.
  • L’outbound marketing.
  • Le content marketing.

Ainsi, il s’occupe alors de plusieurs domaines relatifs à la bonne croissance d’une entreprise. Notons qu’en anglais growth hacker signifie « pirate de croissance ». Cela  veut dire qu’il doit provoquer cette croissance attendue par le client. Il ne s’agit pas uniquement d’une croissance économique, mais aussi d’une croissance au niveau de l’audience. Il doit améliorer le taux de rétention des usagers. 

Growth Hacking : les techniques clés

Pour utiliser le growth hacking dans le but de faire augmenter son audience, il existe trois techniques fondamentales à suivre

Le personal branding

Source image : pixabay

Le personal branding est une technique indispensable pour augmenter la visibilité de son site internet et de son entreprise. Pour obtenir plus de visibilités, il faut :

  • Favoriser les commentaires de son audience.
  • Publier régulièrement du contenu sur les réseaux sociaux.
  • Bien travailler sa stratégie de contenu.
  • Utiliser les comptes de son salarié

Pour la publication régulière de contenu sur les réseaux sociaux, il faut placer des contenus généralistes mais pointus. On commence par des contenus très sectoriels et ensuite des articles qui mettent en avant ses produits ou ses services. 

Il faut alors se faire aider par son personal branding de ses collaborateurs en utilisant les comptes de son salarié. Cette méthode permet alors de : 

  • Capter une audience multiple.
  • Réduire le coût d’acquisition de leads.

Concernant la stratégie de contenu, on doit : 

  • Identifier ses objectifs.
  • Elaborer un calendrier éditorial.
  • Créer du contenu original et engageant.

Lancer des campagnes marketing personnalisées

Pour réussir ses campagnes de prospection, il faut toucher le plus grand nombre d’audience. Dans ce cas, on va parler de la marque autour de soi et toucher chacune de ses cibles. Les campagnes doivent être personnalisées le plus possible pour que cela soit impactant. Pour ce faire : 

  • Il faut identifier et segmenter son audience.
  • Identifier l’objectif principal de cette campagne.
  • Utiliser de nombreux outils numériques : warmer.ai, Tavus.io…

Il faudrait aussi faire de la collecte d’adresses emails afin de bien segmenter ses cibles. 

Automatiser ses méthodes d’acquisition 

L’automatisation des méthodes d’acquisition est indispensable en growth hacking. Il faut alors mettre en place des workflows automatiques grâce aux déclencheurs reliés ce qu’on appelle un profil utilisateur. 

On peut utiliser plusieurs méthodes : 

  • L’ajout des pop-ups anti-abandon qui capte l’attention de l’internet.
  • ActiveCampaign.
  • Integormat

Pour améliorer le taux de rétention d’un site web, il n’existe pas de technique référence absolue. En revanche, le taux de rebond reste un indicateur clé qui ne doit pas dépasser les 30 %. Si le pourcentage dépasse les 50 %, on va devoir revoir l’ensemble de sa stratégie. 

Source image à la une : pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *